Votre Panier est vide
La base de données recense 360 souches dont 270 distribuables - 419 images
Historique

Histoire de la collection

La collection de cultures de microalgues de l'Université de Caen Basse-Normandie s'est constituée sous l'implusion de P. Gayral dès 1962. Contenant au départ un petit noyau de souches provenant de l'estuaire de l'Orne et isolées par Henri Lepailleur, la collection s'est progressivement enrichie, avec aujourd'hui 365 souches marines monoclonales, planctoniques ou benthiques, illustrant la biodiversité des algues unicellulaires et représentant plus de 150 espèces et taxons infraspécifiques. Ces différentes souches ont été isolées par les chercheurs du laboratoire, essentiellement Jacqueline Fresnel, Chantal Billard et Ian Probert.

 

A l'origine, il s'agissait d'espèces de la Manche et accessoirement de la Méditerranée mais par la suite de nouveaux organismes provenant de localités plus lointaines ont également été isolées, souvent grâce à la collaboration de collecteurs bénévoles. Sont également en dépôt plusieurs souches provenant de collections étrangères ou d'autres laboratoires français. En raison des recherches taxonomiques effectuées, cette collection renferme un nombre important d'Haptophycées, de Chrysophycées/ Pélagophycées ainsi que la grande majorité des Rhodophycées planctoniques marines connues. Une première liste de souches avait été publiée il y a 25 ans (Billard 1987). En outre sont maintenues en culture quelques genres de divers groupes utilisés en aquaculture ainsi que différentes espèces phytoplanctoniques à potentialités toxiques. Les souches conservées ont été pour la plupart authentifiées par des observations en microscopie électronique.

 

La décision de développer la collection d’origine du Laboratoire de Biologie et Biotechnologies Marines de l'Université de Caen Basse-Normandie (aujourd'hui FRE CNRS 3484 Bioméa) en veritable collection de service a été prise en réponse aux demandes de plus en plus fréquentes de la part de la communauté scientifique et de représentants d’industrie en France pour la fourniture de cultures et de services associés. Ce projet, financé par la Région Basse-Normandie, a abouti à la création en 1997 d'ALGOBANK-Caen.

A l’occasion du projet "CODENET" (Coccolithophore Evolutionary Biodiversity and Ecology Network) financé par la Communauté Européenne (1998-2001), une collection diverse de cultures de coccolithophoridés (Haptophycées calcifiées) a été développée au LBBM par Ian Probert. Par la suite cette collection, renfermant plus de 200 souches marines représentant plus d'une quinzaine d’espèces, a été integrée à la collection d'ALGOBANK-Caen.

La possibilité offerte en 2003 par la mise en place en France d'un projet visant à la création de "Centres de Ressources Biologiques" a permis à ALGOBANK d'envisager une progression vers le développement d'une collection nationale à vocation de services, fonctionnant selon une charte de qualité, d'ou la création d'Algobank-Caen.

Algobank-Caen est aujourd'hui un plateau technique indépendant de la SFR ICORE UCBN.

 

Billard C . (1987). L'algothèque du laboratoire d'algologie fondamentale et appliquée de l'Université de Caen. Cryptogamie Algologie, 8 (2), 79-90.